Catégories
Expériences

Quelles sont les choses les plus cochonnes que vous avez faites les filles ?

Quand une fille se déchaine, elle se conduit vraiment en une véritable salope. Et c’est que ces petites cochonnes ont vécu. Filles normales sans trop d’histoires, elles se sont pourtant laisser tenter à faire des choses pas trop commodes avec des hommes

Coucher avec un homme plus âgé

                Rachida raconte :

« La plus grosse folie que j’ai fait c’est de couché avec un homme qui a 20 ans de plus que moi. C’était un été dans le Sud de la France. Je me promenais sur la plage, quand un homme m’a abordé. Très élégant, c’est aussi quelqu’un de très galant et classe. Je suis donc tout de suite impressionner par ça. Il m’a ensuite inviter gentiment à boire un verre avec lui. J’étais d’abord hésitante, mais après, je me suis dit pourquoi pas ? J’ai pris un verre de mojito et lui un verre de scotch alors qu’il faisait plus de 30 degré. On a discuté pendant une bonne heure et c’est à partir de là qu’il commença à me faire des avances. Il me parle de trucs cochons et ce qui m’a étonné, c’est que ça m’a plu. Plus il parlait donc plus ça m’excitait. Il ensuite poser délicatement ses mains sur mes cuisses et me demanda si il pouvait me caresser. Comme j’étais déjà chaude, je n’ai pas pu refuser. On s’est ensuite rendu dans un bungalow. Et là sans se dire des blablas, il a tout de suite soulevé ma robe.   Il m’a mis ensuite en levrette sur le lit et se metta à sucer mon cul. Il écarta ensuite ma culotte et il a enfoncé sa bite dans ma chatte. Il m’a tellement défoncé que j’ai jouit pendant 20 secondes d’affilé. Mais il ne s’arrêta pas pour autant. On a changé de position et je me suis mise au dessus de lui. Je lui pompais la bite si fort qu’il a giclé son sperme dans ma chatte. Après une petite pause, on a repris nos ébats, jusqu’en début de soirée. Après cette aventure coquine, je me suis sentie très cochonne, mais je n’ai pas eu de regret car cet homme d’âge mur savait bien faire plaisir aux femmes ».

fille coquine

Tromper mon mec avec son cousin

                Sabrina raconte :

« Je suis en couple avec un mec plutôt sympa, mais avec lui je n’étais pas trop satisfaite côté sexuelle. Quand il fait l’amour, il est trop conventionnel. En plus de cela, vous n’allez pas le croire, mais il n’aime pas la fellation. J’étais donc horriblement en manque qu’au final, j’ai fini par faire des bétises.

Pendant un certain temps, le cousin de mon habitait chez. C’est un homme qui a un corps d’athlète et qui est plutôt beau gosse. Toutefois, je n’envisageais pas de coucher avec lui mais… Un week end, mon mec était absent. Comme, on ne savait pas quoi trop faire, on a commandé une pizza et on regardait des films sur le canapé. A cette époque, il faisait très chaud et je ne portais qu’un tee shirt blanc et une culotte rose.  Je me suis allongé sur le sofa et lui était assis sur un pouf. Durant un moment donc, mon tee shirt s’est relevé. Il m’a ensuite dit si je fais exprès de lui montrer sa culotte. C’était tellement osé de sa part et ça m’a presque choqué. Mais quelque part en moi, je me suis dit qu’il est quand même un sacré coquin. J’ai alors répliqué qu’il se faisait des idées et je me suis lever et j’ai mis un pantalon. Il m’a alors dit que ça ne posait pas de problème si je m’exhibai devant lui. J’ai ensuite dit ok, mais arrêtes de faire ton vicieux. Sans le faire exprès, en enlevant mon pantalon, j’ai aussi descendu mon slip. Et là, il s’est tout de suite penché et se metta à me sucer comme d’un coup. J’ai tellement voulu lui dire d’arrêter, mais comme c’était horriblement bon, je l’ai laissé continuer. Une fois excité, j’ai enlevé son short et je lui ai sucé la bite car ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas fait de fellation à quelqu’un. On a par la suite fait l’amour. J’ai eu un peu de regret, mais c’était plus fort que moi car j’étais en manque ».

Avoir eu une relation lesbienne

                Marina Raconte :

« Je n’ai jamais envisagé d’avoir une relation sexuelle avec une autre fille. Comme seul geste homo que j’avais fait jusque là c’est d’embarrasser une copine sur la bouche. Mais quand j’ai fait la rencontre de Cathy, j’ai découvert pour la première le sexe entre meuf.

Cathy était d’abord une connaissance, mais on a commencé par avoir petit à petit des affinités. Quand je lui ai alors demandé qu’est ce qu’elle fait comme boulot, elle m’a envoyé ce lien. Elle était donc hôtesse de charme, mais dans la catégorie lesbienne. Comme ça me titillait de voir comment les filles font l’amour, j’ai visité le site et je l’ai regardé à l’œuvre. Au départ, ça ne m’excitait pas trop. Donc, j’ai juste regardé les ébats qu’elle avait avec une autre fille sans y prendre du plaisir. Mais un soir, on était sorti entre copine et Cathy était là. On a alors dansé et pendant qu’on était sur la piste, elle me caressait les seins et les fesses. Et comme j’étais un peu alcoolisée, je ne refusais pas ses avances. Elle m’a ensuite embrassé et j’ai répondu à son baiser. C’était tellement agréable et pour tout vous dire, c’était le plus beau baiser que j’ai eu. Ayant été totalement séduite par elle, sans hésiter, j’ai accepté son invitation de rendre dans son appartement. Une fois là bas, elle m’a fait un thé et puis elle est allé se changé. En rentrant dans le salon, elle était habillée tout en cuir et c’est là que nos ébats ont commencé. Au petit matin, je me suis réveillé et j’ai un peu paniqué. Cathy m’a ensuite rassuré qu’hier c’était juste une petite aventure coquine entre fille. Ça m’a soulagé. Je n’ai pas eu regret d’avoir vécu ce rapport intime avec une meuf, mais je ne le recommencerai plus en tout cas. »

Sucer son voisin dans le couloir

                Lorie Raconte :

« J’ai un voisin avec qui j’ai une grosse tension sexuelle. On se croise toujours dans les couloirs de notre immeuble, mais on ne se dit pas un mot. Je sais qu’il me matait en douce, mais il n’a pas le courage de sauter le pas. Un soir alors, je l’ai croisé et je ne sais pas ce qui m’a pris, mais je l’ai tout de suite embrassé sur la bouche. Il a répondu à mon baiser et on s’est embrassé langoureusement. Il a commencé à tripoté mes seins et moi aussi j’avais ma main dans sa bite. On n’a même pas pris le temps d’aller dans notre appartement, mais je lui ai sucé la queue dans le couloir. Et c’est après ça qu’on s’est rendu chez lui et on a fait l’amour. Depuis ce temps, ce voisin était devenu un pote de baise et il l’est encore jusqu’à maintenant malgré qu’il soit déjà en couple. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *