Catégories
Chat Sexy Conseil Guide

Le dirty talk ou savoir parler comme une cochonne

Le dirty talk ou cette manière de s’échanger des mots crus pour booster l’excitation me rappellent lorsque deux personnes sextent car physiquement loin l’un de l’autre et essayent par un jeu de mots d’allumer, de chauffer, d’exciter l’autre partie au point de la mettre dans tous ses états. Ces mots du type ‘’J’ai envie de toi’’, ‘J’adore quand tu me lèches!’’,… continuent de les hanter pendant toute la période où ils sont séparés jusqu’à ce qu’ils finissent par se retrouver pour enfin mettre en application tous ce qu’ils avaient avancés et réaliser leur fantasmes les plus fous.


Il est vrai que lorsqu’on se retrouve face à l’autre, les paroles cèdent la place aux actes et donc parler pendant une relation sexuelle même pour augmenter le plaisir devient moins facile surtout lorsqu’on est timide.
Mais seriez-vous donc prêt à prendre votre courage à deux mains et à essayer de voir ce que ça va donner ? En voici quelques conseils qui pourront vous servir.

Soyez donc simple !

N’y mettez pas beaucoup d’effort, dites ce qui vous passe par la tête, dites à l’autre ce que vous voulez de lui, ce qui vous paraît excitant, ne vous compliquez pas assez la vie. Evitez les longues phrases, vous n’êtes ni en train de faire un monologue ni en train de parler. Vous tomberez dans ce cas dans la distraction et vous couperez peut-être à votre partenaire toute envie de continuer. Soyez bref et sachez quand marquer des pauses entre un moment et un autre. Il suffirait parfois d’un ‘’oui !’’ , ‘’J’adore !’’ ou d’un ‘’ j’aime ça !’’ pour commencer. Vous pouvez par la suite tenter d’autres mots et expressions plus osés. On y va progressivement, c’est mieux !
Cependant, n’haussez pas votre voix jusqu’à donner l’impression de donner des ordres, choses qui mettra l’autre mal à l’aise.

Le dirty talk n’est pas synonyme d’insulter l’autre.

N’allez pas jusqu’à blesser ou irriter votre partenaire et ruiner votre partie de sexe à cause d’un mot mal placé. Même s’il ne reflète vraiment pas ce que vous pensez de lui. Sinon, faites-lui savoir que vous jouiez parfaitement votre rôle que vous vous êtes complètement détaché de la réalité et que ce n’était pas votre intention.
Restez simple mais pesez vos mots aussi. Le dirty talk c’est plutôt un langage osé qu’autre chose.

Discutez-en au préalable

Le plus important, c’est le consentement. Il s’agit d’une pratique sexuelle que vous n’êtes pas forcément obligé d’essayer. Le but étant de pimenter vos ébats et non le contraire. Parlez-en donc à votre partenaire. Essayez de savoir ce qu’il aime et ce qui lui déplait. Selon ses réactions, vous serez à même de choisir le langage à utiliser.

On peut compter le dirty talk comme un préliminaire, car murmurer des mots à l’autre au creux de son oreille ou les lui souffler, franchement qui n’a pas goûté à ce plaisir !
Aussi, des mots genre ‘’Vas-y !’’, ‘’Continue comme ça !’’, ‘’ ce que tu fais me rend toute excitée’’ peuvent également guider l’autre et le rediriger inconsciemment vers les parties qui vont font plaisir.

Si votre partenaire est prêt à aller plus loin dans le jeu, vous pouvez pousser encore jusqu’à prononcer des mots vulgaire du style porno ‘’ baises-moi’’ ‘’j’aime ta **** ‘’ , ‘’J’aime quand tu mais ton **** sur ma****’
Une fois l’orgasme atteint, évitez d’en reparler car ça fait un peu honteux et gênant d’en discuter.
Enfin, donnez libre cours à votre imagination car il n’existe pas de manuel pour faire et y’en aura jamais. Vous seul saurez que dire et à quel moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *