Catégories
Expériences

La cochonne en sueur dans les vestiaires

Ce n’est arrivé qu’une fois, mais quel souvenir ! Je rentrais dans le vestiaire, après ma séance de sport, bien vidé (sauf les couilles), et une petite cochonne s’était trompée de porte (ou pas), et attendait sur un banc.

Les jambes écartées en se touchant

Elle dégoulinait de sueur, avec un t-shirt moulant et un petit short, assise, les jambes un peu écartées, avec sa main posée sur sa chatte. Elle me regardait, et elle se caressait doucement l’entrejambe. Je me suis approché, je lui ai mis un doigt dans la bouche, elle a commencé à le sucer de façon très suggestive ! Avec mon autre main, je lui ai touché les seins, assez volumineux, et elle aimait ça la garce !

Je lui sors ma bite

Comme il n’y avait personne dans le vestiaire et qu’il était tard, je décidai alors d’aller plus loin. J’ai approché mon corps de sa tête, et sa bouche s’est collé sur ma queue qui grossissait. Puis sa main a commencé à me branler à travers mon short, divin ! J’en profitai pour descendre la mienne, pour découvrir qu’elle mouillait comme une sale petite cochonne en chaleur.

Cette cochonne avale tout

J’ai sorti ma bite, bien droite devant elle. Elle l’a prise dans sa bouche, et a commencé à me pomper avec beaucoup d’énergie, une vraie ventouse, avec des mouvements de langue. Une petite chienne très goulue ! Je lui ai attrapé une main, et je l’ai plaquée sur mes fesses, pour qu’elle me mette un doigt. Plus elle me titillait le cul, plus j’appuyais sur sa main, ce qui faisait rentrer son doigt et enfoncer ma queue dans sa bouche. Elle m’a fait jouir de tout le bas-ventre en même temps, et ma queue était toute propre ensuite : la cochonne avait tout avalé !

Je suis allé me doucher, et elle est partie. Je me suis branlé sous la douche, encore sous l’excitation de cette chienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *