Catégories
Expériences

Bondage et sadomasochisme pour jeune cochonne

Vous aviez toujours envie d’explorer le monde du bondage et du BDSM, mais vous ne saviez ni comment ni par quoi commencer ? Cette pratique vous fascine et vous voulez partir à la découverte de votre corps et de ce que vous appréciez réellement ? Une initiation aux techniques du BDSM est nécessaire.

Sachez que tout ce que vous voyez dans la télévision ou dans les sites internet a tendance à être exagéré et ne reflète aucunement la réalité. C’est pour cette raison qu’il existe de fausses idées sur ce jeu sexuel. Etre bien informé assurera que votre expérience soit agréable. Voici ce que vous devez savoir avant d’en faire la tentative.

Le plus important pour un débutant serait d’abord de partir en douceur. Le BDSM représente d’ailleurs un mélange de douleur et de plaisir. Ne tentez pas l’extrême.

La sécurité passe avant tout !

Parmi les principes de la communié BDSM on trouve la sécurité. Et ce n’est pas pour rien que ça existe ! Il ne faut en aucun cas mettre sa santé physique ou mentale en jeu. Le consentement est très important. Ne vous engagez pas dans cette pratique que lorsque vous auriez négocié au préalable ce que vous êtes et ce que vous n’êtes pas capable de faire. Définissez vos ‘Safeword’’ (utiliser des mots qui annoncent l’existence d’un problème) s’il le faut. Les mots les plus pratiqués sont basés sur les feux de signalisation : ‘’vert’’ pour dire que vous aimez et que vous voulez qu’il continue ; ‘’jaune’’ pour lui demander de ralentir ou ‘’rouge’’ pour lui demander d’arrêter immédiatement ce qu’il fait. Ces mots sont nécessaires parce que parfois à force de jouer le jeu on a tendance à plonger dans des états seconds et parler devient difficile dans cette situation. Ne serez pas trop ‘’l’accessoire qui vous sert comme corde’’ afin de permettre à votre partenaire de se libérer facilement ou du moins de pouvoir bouger ses mains dedans de façon à ne pas se retrouver avec des mains bleues à cause d’une circulation de sang coupée. Gardez toujours une paire de ciseaux de côté car on ne sait jamais !

Apprenez à communiquer

On insiste sur la communication parce qu’elle vous permet de bien connaître la personne face à vous et de déterminer ses besoins. La communication verbale ou physique est d’ailleurs l’objet de BDSM. Il convient de garder à l’esprit certaines règles afin de ne pas causer de dommages durables. Bien prendre en note comment votre partenaire réagit et s’adapte à chaque pratique est nécessaire.

Dites ‘’non’’ !

Ce n’est pas parce que vous avez consenti au préalable à faire part du jeu que le bondage signifie que vous êtes prêt à tout essayer surtout si vous jouez au soumis. Vous vous découvrez au fur et à mesure et il est tout à fait normal de dire non à une pratique qui ne vous tente pas. Vous n’êtes pas obligé de reproduire toutes les techniques qui existent ! Assurez-vous également que votre partenaire respecte votre décision même au moment de l’action.

Utiliser des accessoires simples !

Vous n’êtes pas expert. Et vous n’avez pas besoin de l’être. Vous n’avez pas non plus besoins de faire de grandes dépenses et de vider vos poches pour faire. Commencez avec les moyens de bord. Soyez simple et créatif. Vous disposeriez exactement de tout ce dont vous aurez besoins ‘’chez vous’’. Foulard, cravate, ceinture, spatule, pince à linge, … Après votre première expérience vous ne verrez plus les choses telles qu’elles sont.

Restez sobre !

Bien qu’il soit souvent plus tentant de jouer à des jeux sexuels lorsqu’on est un peu éméché, Il vaut mieux éviter d’essayer le bondage quand vous êtes sous l’influence de l’alcool. Cela pourra entrainer des accidents et par conséquent causer des dommages graves.

Le BDSM est un monde vaste, reste à vous de l’explorer… petit à petit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *