Il n’y a pas si longtemps je traînais sur les bancs de la fac. Enfin, plus exactement, j’étais inscrit à la fac. J’en ai surtout profité pour faire un petit tour d’Europe de la chatte, et ma foi, je le regrette pas. J’y ai appris un tas de choses, mais pas beaucoup grâce aux profs et aux bouquins. C’est surtout le programme Erasmus que j’ai potassé. Expert que je suis devenu en brisage des barrières de la langue, voici un petit échantillon du savoir que j’ai pu acquérir à la sueur de mon front, et d’ailleurs.

L’italienne, ou les saveurs du sud

On pourrait croire que l’italienne est dure à pécho de prime abord. On croit qu’elle est habituée aux étalons italiens, vous savez, ces insupportables brins ténébreux qui font mouiller les jeunes femmes du monde entier. Mais ne vous y fiez pas. Si vous croisez une italienne sur le sol français, c’est qu’elle est allé voir ailleurs. Il n’y a qu’à se servir. Le tempérament de la Monica Bellucci que vous croisez fait des merveilles aux plumard. Un peu de rudesse à la française lui fait un bien fou, ce n’est pas les gondoles de Venise qu’elle est venue chercher.

Réchauffer le fjord suédois

Cap au nord avec la suédoise. Souvent grande, blonde et pétable à souhait, la suédoise a plus d’un tour dans son mini-short. Ça tombe bien, elle surkiffe les français. C’est pas compliqué, pour elle, vous êtes l’équivalent d’une belle grande blonde suédoise : un fantasme lointain et exotique. Ne loupez pas l’occasion d’en serrer une si jamais l’occasion se présente, la suédoise sait comment réchauffer un lit par les longues soirées d’hiver.

La cochonne russe

Je ne connais qu’une seule chose que les filles russes préfèrent aux parfums et autres produits de luxe : la vodka. Non je déconne, enfin elles aiment souvent la vodka, mais après, elles raffolent d’une bonne levrette énergique et profonde.

Mais la gagnante reste la française

C’est pas pour rien que la France est le premier pays touristique du monde. Et non, ce n’est pas uniquement pour la tour Eiffel. Le monde entier nous envie nos petites cochonnes. Brunes blondes ou rousses, il y en a pour tous les goûts. La Française demande toujours un peu de drague sophistiquée, mais ensuite, j’ai beau être allé voir ailleurs avec délice, c’est encore elle qui est la plus insatiable quand il s’agit de baiser comme des animaux.

Pin It on Pinterest